crédit immobilier

Un service 100% gratuit et sans engagement

Pour choisir le meilleur taux pour votre crédit immobilier, faites une simulation en remplissant le questionnaire ci-contre.
Vous recevrez des propositions personnalisées gratuites et sans engagement.

crédit immobilier

type de voie (rue, avenue, bâtiment, etc.)
reCAPTCHA is required.

BIEN CHOISIR SON CRÉDIT IMMOBILIER

1) Choisir le bon taux

Principal critère de sélection, le taux d’un crédit immobilier détermine le coût du prêt dans son ensemble. Il correspond au pourcentage du montant emprunté que l’acquéreur devra rembourser, en plus du montant initial du crédit immobilier. Il en existe deux types :

  • Le taux fixe est le plus plébiscité par les Français et pour cause, il ne réserve aucune mauvaise surprise. La hauteur du taux, la durée du remboursement et le montant des échéances sont fixés à la signature du crédit et ne peuvent plus varier au cours de l’emprunt. En contrepartie, il peut arriver que le taux fixé soit supérieur aux taux pratiqués par les banques dans les années qui suivent ;
  • Le taux variable fluctue, lui, chaque année selon les augmentations et baisses des taux du marché. Cette variation est déterminée par deux éléments : l’Euribor – indice de référence dans la zone Euro – auquel l’établissement de crédit immobilier ajoute une marge pouvant aller de 1 % à 3 %. Avantageux en cas d’indice faible, le crédit immobilier à taux variable peut aussi s’avérer dangereux si le marché s’envole, comme il y a quelques années aux Etats-Unis avec la crise des subprimes.

2) Vérifier le Taux effectif global (TEG)

Résumant le coût d’un crédit immobilier immobilier dans son ensemble (frais de dossier, frais d’assurance, garanties…) le Taux effectif global doit obligatoirement figurer sur toute offre de crédit immobilier. Il constitue un élément précieux pour l’emprunteur qui peut alors comparer les offres de crédits immobilier en toute connaissance de cause. Le TEG est également utile pour éviter de tomber dans le piège des taux d’appel trop alléchants : ceux-ci ne comprennent souvent pas tous les frais annexes et ne sont valables qu’un an en cas de prêt à taux variable.

3) Optimiser les mensualités

Les conditions de remboursement d’un emprunt immobilier sont définies dès la souscription de l’offre par l’emprunteur. En fonction des ressources et des dispositions de chacun, le remboursement pourra être échelonné sur une période plus ou moins longue et ajusté si besoin. Toutefois, la modification des mensualités ne pourra être effectuée que si le crédit immobilier est dit « modulable ». Il convient donc de bien vérifier les conditions particulières du contrat, pour ne pas se retrouver étouffé par des échéances trop conséquentes.

4) Souscrire une assurance emprunteur

Choisir un crédit immobilier immobilier va de paire avec la souscription à une assurance crédit. Dans la plupart des cas, les banques proposent à l’emprunteur d’opter pour un contrat établi par leur propre établissement. Or, depuis 2010, la loi Lagarde permet aux consommateurs de choisir librement leur assurance crédit en se tournant vers d’autres organismes. La fiche d’information standardisée, fournie par tous les assureurs, est un élément essentiel pour mettre en regard les offres.